La guerre contre le cancer

 

Ce site présente des données à titre purement indicatif qui ne doivent en aucun cas se substituer à la médecine et/ou aux prescriptions médicales, ni à un quelconque traitement officiel en cours.

Nouveauté Octobre 2015 !

« sortir mon père du cancer » seconde édition revue et détaillée.

disponible sur Priceminister et sur Amazon.

 

 « Les faits ne cessent pas d'exister parce qu'on les ignore.»  -Aldous Huxley- 

 Cette page est destinée aux personnes qui sont confrontées au cancer, traversant une période assez floue, surtout difficile pour ne pas dire cruelle. J'aimerais que la plupart trouvent ces informations à temps, ainsi que quelques bons et valeureux médecins prêts à s'investir or des sentiers battus...

Certains s’en tiendront à la voie orthodoxe, d’autres entendent parler de médecines « alternatives » ou «parallèles », et se demandent « pourquoi, comment ? » (deux lignes parallèles ne sont-elles pas censées aller dans la même direction?) Chacun doit toujours suivre son instinct, j'ai simplement jugé nécessaire d'aiguiller les malades, vers une voie complémentaire, menez vos propres recherches pour mieux comprendre l’étendue du problème lié à ce fléau, renfermant quelques mystères et autres incohérences, commencez peut-être par vous procurer l'extrait du magazine scientifique Nexus "Mort sur ordonnance" par Steven Ransom.

La cancérologie piétine depuis 50 ans, certains spécialistes veulent bien le reconnaître, d’autres se veulent rassurants, affirmant que les progrès ont été considérables ces dernières années, alors le seul véritable constat se retrouve dans le taux de réussite, tous cancers confondus sur 5 années de survie avec les soins que nous connaissons, ce fut en tous cas ma façon de voir les choses. Vérifiez tout ce que l’on vous annonce, à commencer par ceci, cela vous aidera à prendre ou non, certaines décisions si vous y êtes confrontés.. Personne ne peut vraiment vous dire que vous êtes « foutu » parce que d’autres s’en sortent, et personne ne doit vous promettre l’impossible parce que ce qui a marché chez certains ne marchera pas chez d’autres. J’attire votre attention sur le fait qu’il faut aller chercher vous même toutes les informations pour découvrir et mieux cerner votre maladie, parce que, aussi étonnant et fou que cela puisse paraître, ce n’est pas forcément « l’oncologue » qui sera le mieux à même de vous fournir certaines informations simples mais pourtant capitales, et vous comprendrez bientôt pourquoi. Ce qui rend cette situation tous les jours plus grave, c’est le nombre de malades, s’apparentant à une épidémie semble-t-il, et cela devient difficilement gérable, parce que l’on ne s’intéresse au problème que lorsque l’on y est confronté, et c’est légitime. Pourquoi tant de déceptions alors ? Chacun doit trouver la réponse, sans exclure le fait que les trois méthodes utilisées couramment par la médecine orthodoxe font pas mal de dégâts au niveau des cellules saines et autres défenses immunitaires, sans résoudre la cause du problème, ou sans vous préparer pour affronter ce mal, psychologiquement d’une part, et puis dans vos habitudes, parce que le plus important, c’est le terrain sur lequel la maladie a pu se développer.

N’étant pas médecin donc, je ne peux que schématiser grossièrement, et je ne vais pas m’étendre sur « ces méthodes qui marchent chez certains ». Après tout comme le disent de nombreux fumeurs "il y en a qui ont fumé toute leur vie et qui n'ont jamais eu de cancer". Je n'alimenterai pas davantage le débat, chacun est libre d’interpréter les chiffres et d'avoir son avis.

Si je peux aider simplement en faisant savoir qu’il faut absolument mener une bataille, et que ne compter que sur les thérapies « officielles » est quelque peu risqué pour ne pas dire inconscient, j’espère que vous trouverez tout ce que l’on vous a caché, et que ceux qui sont arrivés jusqu’à cette page la considèreront comme un simple « aiguillage », une bouée que l'on vous tend sans rien attendre en retour.

Au début, je parlais de notion de terrain. Pour faire simple, c’est l’état de santé, le corps avec ses défenses, vaillantes ou défaillantes, ses habitudes, bonnes et mauvaises, ce terrain c’est ce qui permet ou ne permet pas à la maladie de s’installer :

Choc émotionnel, situation de stress, d’angoisses, hygiène de vie défavorable, alimentation, bien-être intérieur, pollutions diverses, conditions de travail, champs electro-magnétiques, radiations, bref, tout ce qui perturbe ou a perturbé votre organisme.

Comprenez une chose, quel que soit le point faible, que vous subissiez de la chirurgie, de la chimiothérapie, de la radiothérapie, si le terrain reste inchangé, le mal a toutes les chances de revenir, et il est toujours plus dur de l'éradiquer ensuite. C’est toute la tristesse des méthodes actuelles, on ne vous parle pas de cela, on ne travaille pas dessus, et on s’entête à faire disparaître les symptômes, qui sont une sonnette d’alarme! à présent votre organisme, doit être soigné, désintoxiqué, renforcé, et véritablement choyé !

Si je ne devais donner qu’un seul exemple, je parlerais de l’alimentation très souvent impliquée dans nos états de santé, car elle permet d’apporter à nos cellules trois fois par jour le carburant nécessaire. (Si vous mettez dans le réservoir de votre voiture le mauvais produit, votre moteur va manifester rapidement des signes de détresse, c’est valable pour tous les organismes vivants.

Pour vous aider dans vos recherches, je citerai le docteur Richard Beliveau titulaire d'un doctorat en biochimie qui est directeur d’un laboratoire de Médecine Moléculaire à Montréal. Explorez impérativement sa bibliographie, les études menées dans son centre de recherche. Nous savons à présent que l’alimentation peut nuire mais aussi influer énormément en faveur du cancer. Devant cette sinistre maladie, les travaux de Monsieur Beliveau doivent totalement servir de pilier, je dirai que c’est le début du commencement.

Regardons à présent ce que l’on vous sert à manger dans les cliniques et les hôpitaux, je vous laisse en faire toutes les déductions du monde, ces « repas » franchissent la barrière des médecins et des infirmier(es), si ces gens là ne peuvent contrôler le carburant qui vous alimente, ont-ils également la possibilité, la liberté de bien vous soigner ? (cette réflexion est tout à fait personnelle, motivant le début de mes recherches).

Pour rester dans le cas de l’alimentation, il y a certains points, d'une logique imparable, qu’on ne doit pas ignorer, et surtout ne pas vous cacher, et les biologistes et autres physiciens sauront vous l’expliquer avec certitude: Les cellules cancéreuses sont extrêmement avides de sucre, elles s’en nourrissent mais ne le transforment pas, en particulier le sucre raffiné (blanc), le rendant alors presque « poison » à leurs guise. Il faut l’exclure totalement ainsi que tous ses dérivés (sodas, pâtisseries, gâteaux, bonbons, il y en a absolument partout, vous le verrez très vite…), mais ne faites pas l'erreur d'opter pour l'aspartame!

Remplacez-le idéalement par le sirop d’agave, ou préférez le 100% pur canne non raffiné, éventuellement le miel biologique non pasteurisé. (le savant Otto Warburg au prix Nobel avait remarqué que le cancer n'utilisait pas cette forme de sucre).

Vous allez probablement avoir besoin d’être conforté ou de faire confirmer tout cela par le corps médical, mais vous allez être déçu de la réponse ou du faible intérêt suscité chez votre interlocuteur. Pour faire court, "ils" fonctionnent sur le principe des essais cliniques, comme pour l’autorisation de mise sur le marché des médicaments. "ils" n’approuvent ou ne "connaissent" que ce que les laboratoires homologuent et démontrent par des essais extrêmement coûteux. Comprenez par là que personne ne paye pour réaliser ce genre de tests sur des molécules non brevetables, le sucre en fait partie ! Vérifiez dès à présent tout ce que je dis, entamez vos premières recherches, je ne veux pas me discréditer et vous faire passer à côté de quelques mises en garde capitales. Il faut savoir cela pour comprendre qu’il devient logique d’ignorer, ou de douter qu’un protocole ou qu’un produit qui ferait de l’ombre à une méthode disons "standardisée" devienne « charlatanesque ».

Revenons à la guerre contre le cancer (déclarée ainsi par le président Nixon en 1971 !), vous serez plus fort en retirant les munitions chez votre ennemi, (comme le veut la meilleure stratégie de bataille), le docteur James Chappell affirme que le sucre est le point crucial, aussi remplacez votre sel de table (par un sel marin non raffiné, ou mieux les mélanges d’épices en magasin de diététique). il sera judicieux d'éviter les produits au lait de vache (préférez chèvre et brebis) ainsi que la viande rouge, car tout ce qui peut favoriser le lit de la maladie doit être retiré, je dirai que la meilleure chose à faire est d’adopter une alimentation plutôt végétarienne, enrichie en fruits et légumes, tout en équilibrant à l'aide de protéines végétales (viande blanche et volaille de qualité éventuellement) mais je préfère là aussi que vous meniez vos propres recherches pour ne pas m’attirer les foudres des industriels qui me contrediront, vantant même le vice caché par cette pub qui dit explicitement « mangez du bœuf ».

(à vous de juger si de nourrir le bétail avec des organismes génétiquement modifiés, et non directement le consommateur, est un geste hypocrite, ou juste mal intentionné du monde dans lequel nous vivons). La traditionnelle baguette et autres céréales blanches devraient laisser place à des produits non raffinés (pain complet, pâtes complètes etc), car ils font monter inévitablement le taux de glycémie, ils sont donc favorables au développement de la maladie.

Vous pensez certainement « quel intérêt de savoir tout ça maintenant qu’on est malade ? ».

Et bien ce que j’ai pu découvrir grâce au docteur Luc Bodin, c’est que si des cellules peuvent devenir cancéreuses par tout un tas de processus, il arrive que le phénomène s'inverse, de bonnes raison de croire qu’il n’y a pas que Lourdes qui peut faire des miracles, et je vous engage à vous en persuader, sans jamais déposer les armes dans cette guerre contre le cancer.

Pour terminer au sujet de l’alimentation, il y a donc une «pro-cancer» mais aussi une « anti-cancer », mon rôle n’est pas de tout détailler ici, et monsieur Béliveau qui en a fait sa spécialité avec des études scientifiques irréprochables sera votre allié de taille dans cette recherche. J’ajouterai à ses découvertes, celles d’autres chercheurs, qui conforteront le fait que l’agriculture biologique est à favoriser tout particulièrement, c’est véritablement la voie à suivre, car vous apprendrez que le taux de cancer n’a jamais été aussi effrayant, on assiste à un pic, depuis l’introduction des pesticides et engrais chimiques à l’après-guerre, de ce fait il est normal que le corps réagisse à sa façon. Il n'y a que ces "marginaux" dont je fais à présent partie, qui savent ce que l'on ajoute sur les fruits et légumes pour les rendre plus beaux, plus rouges, plus mûrs, et surtout moins attaqués par les insectes. Si nous ne sommes pas assez nombreux pour que ce soit les "autres" qui paraissent marginaux, nous sommes les seuls qui "pensent" en appliquant le principe de précaution, un don pourtant "inné" chez pas mal d'animaux. Inutile de parler du tabac et de l’alcool, tout le monde connaît à priori l’effet de ces derniers, et peu en doutent heureusement.

Je voudrais citer l’importance de consommer certaines huiles alimentaires, et au contraire certaines graisses à proscrire ! 

faites faire à vos cellules tous les jours le plein d’Omega 3, l’huile de lin reste en tête de liste (interdite en France pour des raisons presque risibles, reste à défaut l'huile de périlla), et les travaux de la doctoresse Johanna Budwig se sont tournés sur l’importance capitale des huiles contre le facteur cancéreux et divers états de santé. (cherchez tout ce qui se rapporte à la « crème Budwig » (Budwig and Flaxseed Oil) et vous aurez entre les mains une véritable arme de guerre, que seule la médecine orthodoxe peut ignorer). Les huiles de Carthame, d’olive, de noix, de colza sont à incorporer avec délice, toutes de première pression à froid et issues d’agriculture biologique. (bannissez toutes les fritures et les huiles surchauffées), et mangez le moins cuit possible (réchauffer un aliment lui fait perdre toutes ses propriétés nutritionnelles), le végétarisme frais et naturel sera l’idéal de votre nouveau mode de vie, et d'une importance "médicale". A l’inverse, refusez les graisses hydrogénées (appelées aussi sur les étiquettes "acides gras-trans") que vous ne retrouverez que dans l’industrie alimentaire. 

Après avoir survolé ce gros point sur l’alimentation, je dis « gros » tellement il est important, mais je dis « survolé » tellement vous découvrirez beaucoup si vous cherchez encore, je tiens à citer le docteur David Servan-Schreiber. Il se reporte aussi aux travaux de Monsieur Beliveau, et il évoque de par son histoire personnelle des passages passionnants, et un point sur lequel je le rejoins entièrement, c’est que si nous ne sommes pas sûrs à 100 % que vous faire changer votre alimentation et votre mode de vie suffira à vous guérir, une chose est certaine, vous mettrez toutes les chances de votre côté,  et nous sommes en revanche certains, que cela ne vous fera aucun mal! Je terminerai ce chapitre la dessus.

Si j’ai commencé cette page en laissant planer quelques doutes, à l’inverse je continuerai en citant des « maestros », qui ont parfois travaillé toute leur vie pour trouver, et dévoiler des faits indiscutables, qu’on continue de nous cacher ou d’ignorer, il est temps de parler du brillant personnage qu'est le docteur André Gernez (décoré en passant d'une médaille d’honneur!) Un symbole bien mérité qui rappelle que tout ici a des allures de bataille (ou de guerre contre le cancer?). 

Ce médecin (alors plus jeune bachelier de France) a proposé il y a plus de 35 ans une stratégie, un protocole qui permettrait de passer quasiment systématiquement à côté du cancer, il l’a prouvé, on nous l’a caché, et tristement aujourd'hui encore les médias n'en parlent pas, comme vous pouvez vous en rendre compte...

vos recherches doivent porter sur un reportage de Jean-Yves Bilien qui s’appelle « le scandale du siècle », ce fut pour moi la révélation et le grand chamboulement, la toute première clé d’un parcourt long et sinueux, cela changera votre vision des choses si vous y êtes préparés.

Quand vous aurez perdu confiance en « eux », vous aurez besoin de savoir si cette histoire digne d’une fiction est issue de votre imagination, perturbée alors par la maladie.

Je vous renvoie vers le cas de Loïc Le Ribault et du G5, autre formidable reportage de Jean-Yves Bilien et Pantxo Arretz « mandat d’arrêt contre un chercheur ».

Quand vous serez bien remonté, vous pourrez attaquer les chefs d’œuvres de Pierre Lance « savants maudits et chercheurs exclus », et si le doute subsistait, doute il n’y aura plus.

De nombreux mois « bien chargés » m’ont été nécessaires, pour découvrir ce qui était caché ou simplement remis en doute au profit de la maladie, et pourquoi "certains" ignorent des thérapies remarquables que vous auriez tout intérêt à employer, j’espère que des malades bénéficieront à temps de ces quelques formules, pour tenter de rétablir leur santé, et décider de ce qu’ils estiment le plus « valable ». Je crois que le plus difficile est de passer le cap du "si c'était vrai ça se saurait", pour comprendre l'incompréhensible, et voir l'invisible jusqu'alors.

Pour ma part, je veux donner du poids à la médecine cellulaire (et orthomoléculaire) du Docteur Mathias Rath, et tant que je penserai qu’elle a un rôle important à jouer, j’en parlerai. Je pense que la fondation du docteur Rath est l'une des victimes actuelles de ce que deviennent "les savants maudits et les chercheurs exclus" comme le démontrent de nombreux exemples dans les ouvrages de Pierre Lance. Il faut savoir que certaines molécules existent, parfois dans la nature, à portée de main, d’un intérêt indiscutable, mais que l’on vous aiguillera d’abord vers un « médicament », et c’est ce qu’il dénonce, il mène un véritable combat contre l’industrie pharmaceutique : sa force ce sont ses connaissances, son expérience, et son équipe de chercheurs à la pointe, voilà ce qui est remarquable. Aussi, les travaux de son ami et collègue Linus Pauling sur la vitamine-C sont une voie absolument inévitable, dans le cas du cancer, mais valable à titre préventif pour tout le monde, et dans le cas de nombreuses pathologies ! Sachez que certaines cliniques à l’étranger pratiquent les perfusions de vitamine-C à hautes doses, avec des résultats probants, mais on refuse toujours d’admettre les vertus de la molécule « gratuite », que l’on tente de faire passer en liste noir ! Un thérapeute ne peut et ne doit ignorer (même involontairement) plus de trente années de travaux et de preuves scientifiques sur l'intérêt de supplémenter la vitamine-C (pendant vos recherches vous tomberez inévitablement avec une forme de vermine qui pullule, des sites au nom évocateur caché derrière trois "W" comme "charlatans", "sceptiques", "attrapes-nigauds", "sectes" et autres …), détournez-vous de cette étroitesse d'esprit, qui ne bâtit rien. 

Après ces quelques lignes qui resteront tabous sans doute à tout jamais, je voudrai donner un dernier conseil qui me semble tellement précieux: Lisez beaucoup, même si vous n'aimez pas trop ça, parce que certains grands de ce monde sont mieux placés que quiconque pour vous guider à travers des ouvrages que je qualifie « d’importance biblique », seules des heures de lectures enrichiront vos connaissances et vos capacités à mener ce combat fatiguant qui demande aussi du courage et de la volonté pour douter de tellement de choses. Il n’y a que les biologistes et les chercheurs qui sont libres d’observer, et qui trouvent des faits indiscutables, ces gens-là dérangent souvent, et ne peuvent s’exprimer la plupart du temps que dans les ouvrages, parfois trop tardivement, c’est donc la seule véritable instruction à laquelle vous devez vous fier.

Pour conclure j’aimerais citer une fois encore Pierre Lance qui exprime bien mieux que moi le message que j’essaye de véhiculer, notamment au sujet de la vitamine-c :

"Vous ne pourrez jamais convaincre un cardinal que Dieu n'existe pas, même s'il a fini par s'en douter. Parce que toute sa vie et toute sa carrière ont été bâties sur ce concept. Y renoncer serait pour lui un suicide social. Il lui faudrait brûler ce qu'il a adoré, jeter à la  corbeille toutes ses homélies, accepter la honte du renégat et voir se détourner de lui ses pairs, ses amis, sa famille tandis qu'il plongerait lui-même dans le gouffre sans fond de l'asocial et de l'exclu. Impossible ! À moins d'être un héros ou un fou, personne au monde ne fait cela. Et, bien entendu, il en est de même des pontifes de la médecine et des cancérologues installés. Les voyez-vous abandonner du jour au lendemain leurs dogmes et leurs certitudes, jeter à la décharge municipale leurs appareils sophistiqués de radiothérapie et aux orties leurs protocoles compliqués de chimiothérapie, qu'ils peaufinent et perfectionnent depuis des lustres avec une conscience professionnelle digne de tous les éloges ? Tout cela parce qu'un franc-tireur imaginatif aurait découvert qu'avec un simple concentré de jus de cerise acérola, on pouvait réussir bien mieux et sans douleur ce qu'ils ratent deux fois sur trois, après avoir mis en batterie tout le diable et son train ? Comprenez bien qu'il leur est viscéralement impossible de l'admettre."

  Bibliographie et Vidéos indispensables pour prendre les bonnes décisions:

(Pour passer à l'action et dans le vif du sujet, basez-vous sur des conseils concis et rigoureux: je conseille de lire absolument "des traitements naturels contre le cancer" du Dr Bodin à télécharger sur médecine-demain.com )

guerrecontrecancer@free.fr

 

http://tbn1.google.com/images?q=tbn:2UshlloIKV2KiM:http://smartshare.sitemaroc.com/img/le.scandale.du.siecle.jpg

DVD

"Le scandale du siècle"

Un film de Jean-Yves Bilien

DVD

"Mandat d'arrêt contre un chercheur"

Un film de Jean-Yves Bilien et

Pantxo Arretz

DVD

"Pierre Lance raconte les savants maudits et chercheurs exclus"

Un film de Jean-Yves Bilien et Pantxo Arretz

Livre

"Les aliments contre le cancer"

Dr Richard Béliveau

Livre

"Voies alternatives dans le traitement du cancer"

Dr Joseph Lévy

Livre

"Anticancer

prévenir et lutter grâce à nos défenses naturelles"

Dr David Servan-Schreiber

 

 

 

Livre

"Le secret des peuples sans cancer"

Dr Jean Pierre Willem

3e edition

Livre

"Prévenir et vaincre le cancer"

Dr Jean Pierre Willem

 

Livre

"Mieux vivre la thérapie du cancer.

les médecines complémentaires associées aux médecines modernes"

Dr Luc Bodin

 

 

Livre

"Prenez en main votre santé"

Michel Dogna

(tome1,2)

 

Livre

"Quand le cancer disparaît

une nouvelle voie de traitement..."

Dr Luc Bodin

 

Livre

 

"Vitamine C

pour tous et pour la vie"

Dr Dominique Rueff

 

 

Livre

"Savants maudits, chercheurs exclus"

Pierre Lance

(tome1,2,3)

 

Livre

 

"Le chlorure de magnésium, un remède miracle méconnu"

Marie-France

Muller

 

Livre

 

"Notre ange gardien: 

la vitamineC et ses alliés indispensables à la santé"

Dr Pierre Corson

 

 

 

Livre

(téléchargeable)

"des traitements naturels contre le cancer"

Dr Luc Bodin

(prioritaire)

Livre

 

"La Défense par le système nerveux"

Dr Martin Du Theil

 

Livre

"La vitamineC contre le cancer"

Dr Cameron et Linus Pauling

 

Livre

 

"Du cancer, on peut guérir"

Père Romano Zago

Mots clés: Vitamine-C, Docteur Rath, Bromélase, Bromélaïne, Chlorumagène, Magnésium, Curcuma-poivre noir (Curcumine), Thé vert (épigallocatéchine gallate), Lin (acide alpha linolénique, Omégas3), Ail (allicine, germanium) Maitake, Shitake, Reishi, Raisin (resveratrol)

contact: guerrecontrecancer@free.fr